Bordeaux passe à table

Sur le pouce au comptoir d’un marché, plutôt bio, veggie ou traditionnel, simple ou sophistiqué… Bordeaux est le terrain de jeu de grands chefs et d’une nouvelle génération de jeunes cuisiniers amoureux des produits du Sud-Ouest.

Lire l'article

SUR LES MARCHÉS

Au Marché des Capucins, les comptoirs proposent de multiples saveurs à déguster sur place ou à emporter. On commande un plateau de fruits de mers Chez Jean-Mi ou un brunch veggie au Café Laiton. À moins de filer sur les quais au marché plein air des Chartrons, pour découvrir huîtres du Bassin, tricandilles, tripes de porc à l’ail ou grenier médocain (variété d’andouille locale), en admirant la Garonne. Et depuis novembre 2017, les Halles de Bacalan accueillent une trentaine de producteurs, face à La Cité du Vin. Artisan truffier, bar à huitres, foie gras, traiteur végétal et bio… De quoi éveiller les papilles et les pupilles !

Les traditionnels

Depuis 1968, La Tupina (qui signifie chaudron en basque) porte haut les couleurs des traditions et produits gastronomiques du Sud-Ouest. La cheminée en est le symbole chaleureux. Les tricandilles y grésillent dans la poêle, la soupe mitonne, les viandes de bœuf sont grillées sur la braise… Autre fleuron de la gastronomie bordelaise : L’Orléans, brasserie et lieu de vie où la tradition est le maître-mot. Située en plein cœur de Bordeaux, Le Noailles – la plus parisienne des brasseries bordelaises - séduit les palais depuis des générations.

SE FAIRE PLAISIR

Les restaurants Côté Rue, Le Hâ ou encore Garopapilles* flirtent avec la haute-gastronomie et régalent les amateurs d’associations culinaires créatives. Dans une ambiance feutrée, le Clos D’Augusta propose des saveurs originales et modernes. On aime aussi la simplicité exigeante du Soléna, qui transcende des goûts familiers.

La cuisine fusion s’inscrit dans le paysage bordelais, à l’image du Miles, aux influences venues des 4 coins du monde, et son petit frère Mampuku, ou encore du Nama, de Dan, ou de L’Exquis délicieusement inspirés des saveurs asiatiques.

LES JOLIES DECOUVERTES

Ces dernières années, des tables abordables et audacieuses ont ouvert à Bordeaux, à l’image de L’Atelier des Faures, dans le quartier Saint-Michel, qui revisite des produits du terroir français avec des saveurs inspirées de la cuisine berbère, polonaise, indienne ou asiatique. Toujours dans le quartier Saint Michel, Le Taquin séduit avec sa cuisine simple et ses cocktails. Quai des Chartons, le hype Symbiose – fondé sur le concept des bars cachés “speakeasy” – a été distingué « Meilleur bar d’auteur 2017 » par Le Fooding. Pour une cuisine avec des produits locaux, Belle Campagne est sur toutes les lèvres.

BIO ET VEGGIE

Des adresses bio et veggie fleurissent dans les rues de Bordeaux et réinventent la cuisine pour répondre à cette demande grandissante. Pour le déjeuner, on se presse dans la chaleureuse Cuisine de Johanna, au Cosmopolis ou au très inspiré Kitchen Garden. Bordeaux compte aussi un végétarien gastronomique, Rest’O (O pour organique), et le plus vaste restaurant bio de France : Le Magasin Général à Darwin.