Bordeaux passe à table

Marchés offrant des produits régionaux, restaurants étoilés, adresses audacieuses, snacks végétariens : l’offre gastronomique bordelaise donne le tournis !

Lire l'article

SUR LES MARCHÉS

Au Marché des Capucins - aussi surnommé le ventre de Bordeaux - les comptoirs proposent de multiples saveurs à déguster sur place ou à emporter. Le dimanche matin, on file sur les quais au marché plein air des Chartrons, pour découvrir canelés, huîtres du Bassin, tricandilles, tripes de porc à l’ail ou grenier médocain (variété d’andouille locale). Deux nouveaux marchés couverts, véritables vitrines du savoir-faire régional, ont ouvert leurs portes : les Halles de Bacalan qui ont fêté les 800 000 visiteurs pour leur 1er anniversaire, et les Halles de Talence.

Les traditionnels

Parmi les incontournables : le restaurant gastronomique Le Chapon Fin et son décor de rocaille, plus ancien de la ville, fréquenté à l’époque par Sarah Bernhardt, Aristide Briand ou encore Alphonse XIII d’Espagne. Côté brasserie, la Brasserie Bordelaise fait figure d’institution en plein cœur du vieux-Bordeaux. Au Bistrot du Sommelier, cuisine traditionnelle et vins fins attendent les visiteurs.

SE FAIRE PLAISIR

Les restaurants Racines et Soléna flirtent avec la haute-gastronomie et enchantent les palais amateurs d’associations culinaires créatives. Proche du Jardin Public, le Cent33 vient d’ouvrir ses portes, mené par Fabien Beaufour, chef étoilé en 2016 au Domaine des Etangs à Massignac. À deux pas des quais de Garonne, Porte quinze et ses 20 places accueillent les clients dans une ambiance intimiste.

La cuisine fusion s’inscrit dans le paysage bordelais, à l’image du Miles, aux influences venues des 4 coins du monde, et ses petits frères Mampuku et Massa, ou encore du Nama ou de Dan inspirés des saveurs asiatiques. Pour les amateurs de canard laqué, Quanjude, une institution en Chine, a ouvert ses portes allées de Tourny et propose une cuisine franco-chinoise raffinée.

LES JOLIES DéCOUVERTES

Tables abordables et audacieuses ouvrent leurs portes à Bordeaux, à l’image de L’Atelier des Faures, dans le quartier Saint-Michel, qui revisite des produits du terroir français avec des saveurs inspirées de la cuisine berbère, polonaise, indienne ou asiatique. Toujours dans le quartier Saint Michel, Le Taquin séduit avec sa cuisine simple et ses cocktails. Quai des Chartons, le hype Symbiose a été distingué «  Meilleur bar d’auteur 2017  » par Le Fooding. À ne pas manquer : Cromagnon, et sa cuisson sur une pierre de sel de l’Himalaya.

BIO ET VEGGIE

Des adresses bio et veggie fleurissent dans les rues de Bordeaux pour répondre à cette demande grandissante. Pour le déjeuner, on se presse chez Munchies, au Cosmopolis ou au Kitchen Garden. Bordeaux compte aussi un végétarien gastronomique, Rest’O (O pour organique), et le plus grand restaurant bio de France : Le Magasin Général. Tendance bio et locavore chez Casa Gaia qui favorisent les circuits courts.